19 juin 2016 ~ 0 Commentaire

Homonationalisme.

Gay_flag.svg

Homonationalisme et nationalisme queer sont des expressions qui désignent la conjonction, chez un individu ou un groupe d’individus, de l’homosexualité et d’une forme de nationalisme.

L’expression homonationalisme a été utilisée dans deux sens assez différents : un premier, qui considère que les homosexuels forment une minorité nationale et qu’ils doivent donc créer leur propre État-nation pour vivre en sécurité ; un second, qui désigne l’attitude ethnocentrique des homosexuels occidentaux qui cherchent à imposer leurs valeurs libérales et démocratiques à des pays jugés homophobes.

Homonationalisme séparatiste

Le mouvement pour les droits civiques des LGBT débouche, dès les années 1960, sur l’apparition de mouvements séparatistes au sein de la communauté homosexuelle. Ainsi, en 1969, l’activiste américain Don Jackson envisage d’établir une colonie homosexuelle dans le petit comté californien d’Alpine, qui serait alors renommé Stonewall Nation (en), en référence aux émeutes de Stonewall. Du côté de la communauté lesbienne, plusieurs militantes (comme Charlotte Bunch (en), Elana Dykewomon (en) ou Sarah Hoagland (en)) envisagent aussi la mise en place d’une société séparée de la majorité masculine et hétérosexuelle (voir Separatist feminism (en)). Des quartiers roses se développent alors dans les pays occidentaux, mais aucun État n’est cependant créé.

Dans les années 1990 et 2000, de nouveaux mouvements LGBT font leur apparition, parmi lesquels Queer Nation (en) ou The Pink Panther’s Movement (en), dont la rhétorique est volontiers homonationaliste. Ces mouvements ne réclament pas réellement l’indépendance mais plutôt la mise en place d’une communauté LGBT soudée, seule capable de lutter contre « l’hétérosuprémacisme » et « l’hétérosexisme ».

Cette montée de l’homonationalisme n’est pas limitée aux seuls États-Unis. En Australie, le refus des autorités de légaliser le mariage homosexuel en 2004 conduit ainsi des militants homosexuels à proclamer le Royaume gay et lesbien des Îles de la mer de Corail.

Homonationalisme ethnocentrique

Selon la théoricienne queer Jasbir Puar (en), l’homonationalisme est plutôt un sentiment ethnocentrique. Celui-ci se rencontre principalement en Occident, où le soutien aux communautés LGBT maltraitées à l’étranger, notamment en terre d’islam, peut conduire à une valorisation exclusive des valeurs libérales et démocratiques occidentales contre celles du reste du monde, présentées comme archaïques et liberticides. L’homonationalisme peut alors servir à justifier un boycott ou une agression militaire contre des pays dont la politique est regardée comme homophobe.

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Homonationalisme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Demain, quelle France ? |
Meulanbleumarine |
Gemini0planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informaction
| Un supermarche à ceyzeriat ...
| Tous Unis pour le Canton d&...