14 septembre 2016 ~ 0 Commentaire

La population carcérale en constante augmentation.

une-population-carcerale-en-constante-augmentation

Manuel Valls a affirmé, dimanche sur Europe 1, qu’il faudrait créer « 10 000 places dans les dix ans qui viennent » en prison. Le Premier ministre avait déjà annoncé, début août, la mise en place, à l’automne, d’un nouveau plan pour lutter contre la surpopulation carcérale.

Avec 69 375 personnes incarcérées, le nombre de détenus dans les prisons françaises a atteint au 1er juillet un nouveau record. Depuis plusieurs mois, les statistiques frôlaient le précédent record historique de nombre de détenus établi en avril 2014 avec 68 859 personnes incarcérées. Les chiffres publiés au mois de juillet par l’administration pénitentiaire l’ont largement dépassé avec 69 375 détenus écroués, soit une croissance de 3,8 % sur un an.

« Il faudra créer de nouvelles places de prison et nous aurons l’occasion avec le garde des Sceaux, de faire un certain nombre d’annonces dans les prochains jours. Mais nous savons qu’il faudra, sur les dix ans qui viennent, créer sans doute 10 000 places de prison pour permettre la création de cellules individuelles, des unités dédiées », a déclaré le Premier ministre dimanche, à la radio.

Adeline Hazan, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), avait estimé au mois d’août que se contenter de créer des places supplémentaires ne résoudrait pas le problème : « L’Histoire a montré que plus on construisait de places, plus elles étaient remplies. » 

406 détenus pour 192 places

Manuel Valls avait déjà annoncé, à la prison de Nîmes, début août également, la mise en place à l’automne d’un plan de lutte contre la surpopulation carcérale. Avec 406 détenus pour une capacité théorique de 192 places, selon Luc Joly, le directeur de l’établissement, la prison nîmoise est représentative des problèmes que rencontrent les établissements carcéraux français.

L’ancien ministre de l’Intérieur avait déjà assuré prendre le problème à bras-le-corps lors de sa visite estival à Nîmes. Il s’était à l’occasion fendu d’une attaque à peine dissimilée envers l’ancienne ministre de la Justice, Christiane Taubira : « Le gouvernement agit, et tout particulièrement depuis que Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux. »

La population carcérale est en augmentation constante depuis le début des années 2000, et le nombre de places ne suit pas.

Le cas de la maison d’arrêt de Nîmes est, avec un taux d’occupation de plus de 200%, significatif mais le problème de surpopulation s’est aujourd’hui généralisé à l’ensemble des établissements du territoire.

Trois détenus par cellule

1 648 détenus dorment sur des matelas à même le sol contre 1 019 l’année passée, d’après le rapport de l’administration pénitentiaire. Une augmentation de plus de 60%. Il n’est pas rare de voir des cellules de 9 mètres carrés être occupées par trois détenus. L’encellulement individuel pour les détenus radicalisés sera l’un des enjeux du plan qui sera annoncé dans les jours à venir. Les 188 prisons françaises comptent près de 1 400 détenus considérés comme radicaux.

 

http://www.ouest-france.fr/societe/prison/la-population-carcerale-en-constante-augmentation-4409151

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Demain, quelle France ? |
Meulanbleumarine |
Gemini0planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informaction
| Un supermarche à ceyzeriat ...
| Tous Unis pour le Canton d&...