11 novembre 2016 ~ 0 Commentaire

Royaume-Uni. Pour vivre moins cher, vivons sur l’eau !

images

Pour se loger à bon marché, y compris à Londres, le narrowboat est la solution, selon un journaliste britannique. Convertie en résidence principale, cette petite péniche coûte dix fois moins cher qu’un appartement londonien.

Depuis six ans, Paul Miles est en croisière sur les canaux anglais et gallois. Parti d’Oxford, ce journaliste grand voyageur et spécialiste d’architecture a d’abord navigué vers le nord jusqu’au canal de Lancaster (le plus septentrional du pays). À présent, son narrowboat – une petite péniche étroite autrefois tirée par des chevaux le long des canaux – se dirige vers le sud et s’apprête à rejoindre la Tamise, raconte-t-il dans le Financial Times. Il pourra bientôt s’amarrer à un quai de la capitale britannique.

À Londres, plus de 10 000 personnes vivent sur des embarcations de tous types transformées en appartements plus ou moins vastes et confortables, et stationnées sur les canaux qui sillonnent la capitale – y compris certains des quartiers les plus cotés.

Les maisons flottantes de plus en plus populaires

Paul Miles chiffre précisément l’opération. Un narrowboat de seconde main de 28 mètres carrés, comme le sien, coûte environ 30 000 livres (34 000 euros), soit 1 200 euros du mètre carré. Pour un appartement ou une maison dans le centre de Londres, il faut compter au minimum dix fois plus.

Côté frais annexes, si vous vous engagez à vous déplacer toutes les deux semaines pour parcourir une distance d’au moins 20 miles (32 kilomètres) par an, vous éliminez les frais d’amarrage – qui, à Londres, peuvent atteindre 12 000 livres par an (près de 14 000 euros). Le permis indispensable pour naviguer sur les rivières et les canaux coûte environ 700 livres (812 euros). Ajoutez l’assurance, environ 200 livres (230 euros), et le tour est joué. À condition, précise Paul Miles, de se contenter d’un confort spartiate et d’apprécier la vie en plein air.

La solution peut sembler un brin fantaisiste. Elle est en fait assez commune au Royaume-Uni. Selon le Canal & River Trust, un bon quart des 33 000 embarcations qui sillonnent rivières et canaux anglais feraient office de résidence principale. La popularité croissante des péniches et des maisons flottantes semble d’ailleurs un phénomène mondial – des Pays-Bas aux États-Unis en passant par Hong Kong ou la Belgique.

 

http://www.courrierinternational.com/article/royaume-uni-pour-vivre-moins-cher-vivons-sur-leau

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Demain, quelle France ? |
Meulanbleumarine |
Gemini0planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informaction
| Un supermarche à ceyzeriat ...
| Tous Unis pour le Canton d&...