01 février 2017 ~ 0 Commentaire

La théorie du survivant désigné.

designe

Pendant quelques heures, il est appelé à devenir président au cas où une attaque de grande envergure décapiterait l’ensemble de l’exécutif américain.

Au cours de la cérémonie d’investiture du président des Etats-Unis, une étrange coutume, qui n’est pas inscrite dans la Constitution, prévoit de désigner un président de substitution. Si le Président ne pouvait gouverner, ni ses successeurs désignés, alors cet homme entrerait à la Maison Blanche.

Survivance de la Guerre froide

Le mécanisme du « survivant désigné » a été imaginée à l’époque de Guerre froide, afin de prévenir toute vacance du pouvoir en cas d’attaque nucléaire. Elle perdure depuis. Chaque fois que le président des Etats-Unis doit se retrouver au même endroit que les trois personnes appelées à lui succéder en cas de décès (dans l’ordre le vice-président, le président de la Chambre des représentants et le président pro-tempore du Sénat), il nomme secrètement un « survivant désigné ».

Bénéficiant pendant quelques heures de la même protection que le président en exercice, et accompagné à tout hasard d’une valise nucléaire, ce dernier est alors discrètement éloigné de la capitale fédérale. Naturellement, pendant ce cours laps de temps, les observateurs tentent de deviner son identité, scrutant la moindre absence dans les tribunes.

Au moins une fois par an

En pratique, deux occasions seulement donnent toutefois lieu à la nomination d’un « survivant désigné »: le discours annuel sur l’état de l’Union, en janvier, et la cérémonie d’investiture d’un nouveau président, tous les quatre ans. Dans ce cas, c’est naturellement le président sortant qui nomme le « survivant désigné » (le plus souvent un membre de son gouvernement).

Un démocrate nommé par Barack Obama a donc passé la journée de vendredi sous bonne garde quelque part aux Etats-Unis, prêt à prêter serment en cas d’attaque visant Donald Trump et les principaux personnages de l’Etat… Selon la plupart des médias américains, le « survivant designé » cette année était probablement le Secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure Jeh Johnson, absent de la cérémonie.

Le survivant désigné (ou successeur désigné), en anglais designated survivor (ou designated successor), est un membre du cabinet présidentiel choisi par le président des États-Unis pour ne pas assister à un événement où se trouvent simultanément réunis :

  • le président des États-Unis ;
  • le vice-président des États-Unis ;
  • le speaker de la Chambre des représentants ;
  • le président pro tempore du Sénat des États-Unis ;
  • tous les autres membres du Cabinet présidentiel.

Toutes ces personnes sont en effet — et dans cet ordre — les successeurs constitutionnels du président. Ainsi, en cas de catastrophe, d’attentat ou de tout autre événement provoquant la mort ou l’incapacité de gouverner de toutes les personnes précitées, le pouvoir exécutif américain ne resterait pas vacant. Le « survivant désigné » deviendrait automatiquement président des États-Unis et achèverait le mandat de son prédécesseur avec l’ensemble de ses pouvoirs. En effet, la constitution américaine ne prévoit pas le cas où aucun membre de la ligne de succession n’est en état d’assumer la présidence.

Les réunions visées par cette mesure sont principalement le discours annuel sur l’état de l’Union ou la cérémonie d’investiture présidentielle. Le survivant désigné reste alors sous la protection du Secret Service dans un lieu secret et sûr.

Depuis 2005, le Congrès des États-Unis se choisit aussi en son sein des survivants désignés. En plus de servir de noyau d’une éventuelle législature dans le cas où l’ensemble de leurs collègues seraient tués ou incapables de siéger, un représentant et un sénateur pourraient être désignés aux fonctions de speaker de la Chambre des représentants et de président pro tempore du Sénat, fonctions qui suivent immédiatement le vice-président dans la ligne de succession présidentielle.

Si un tel survivant du corps législatif est le speaker ou le président pro tempore en fonction, il deviendrait alors le nouveau président plutôt que le membre du Cabinet choisi comme survivant désigné. Cependant on ignore si un autre législateur pourrait en faire autant sans avoir été auparavant élu à cette fonction par un quorum de leur chambre respective.

En 2016, une série télévisée américaine intitulée Designated Survivor, créée par David Guggenheim, met la lumière sur ce protocole en racontant le parcours du secrétaire au Logement et au Développement urbain durant son mandat de président des États-Unis, mandat obtenu dans le cadre de cette procédure, après une attaque du Capitole lors du discours sur l’état de l’Union.

 

http://www.leprogres.fr/france-monde/2017/01/20/qui-est-le-survivant-cache-pendant-l-investiture-de-trump

https://fr.wikipedia.org/wiki/Survivant_d%C3%A9sign%C3%A9

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Demain, quelle France ? |
Meulanbleumarine |
Gemini0planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informaction
| Un supermarche à ceyzeriat ...
| Tous Unis pour le Canton d&...