08 juin 2017 ~ 0 Commentaire

La théorie du faux dilemme.

hqdefault

Le faux dilemme, appelé aussi exclusion du tiersfausse dichotomie ou énumération incomplète, est un raisonnement fallacieux qui consiste à présenter deux solutions à un problème donné comme si elles étaient les deux seules possibles, alors qu’en réalité il en existe d’autres.

Exemple : 

« Soit le créationnisme est vrai, soit le darwinisme est vrai. » « Comme le darwinisme n’est pas vrai, alors forcément, le créationnisme est vrai. »

Cet argument est fallacieux parce que la prémisse ne reconnaît pas qu’il puisse y avoir d’autres points de vue que le créationnisme et le darwinisme. S’il est prouvé qu’il n’y a pas d’autres possibilités, alors le raisonnement devient valide. Sinon, il est possible de contrer l’argument en présentant un troisième choix :

« Et qu’en est-il de Lamarck ? »

 

Utilisation : 

Le faux dilemme est également commun en politique. Il est souvent caché dans les questions, et devient alors un plurium interrogationum :

« Êtes-vous avec nous ou avec les terroristes ? » « Allez-vous voter pour moi, ou allez-vous laisser le chômage augmenter indéfiniment ? » « Quelle alternative proposez-vous au capitalisme ? Vous voulez instaurer un système soviétique ! »

Il peut aussi prendre la forme d’affirmations manichéennes : « Si vous n’êtes pas de gauche, vous êtes forcément de droite »

Les parents qui s’adressent à leur enfant peuvent faire une utilisation du faux dilemme :

« Soit tu vas à l’université, soit tu vendras des hamburgers toute ta vie ! »

Dans sa critique de l’idéologie contemporaine, L. Fedi appelle « dichotomisation interne » le procédé qui consiste à propager la pensée unique sous une forme apparemment conflictuelle, en développant de fausses alternatives ou en convoquant des représentants de différents courants appartenant à une même famille doctrinale. En faussant les lois de la symétrie, le système peut se reproduire à l’infini sans entorse apparente au principe du pluralisme.

 

Relation avec d’autres raisonnements fallacieux : 

Le faux dilemme provient d’une mauvaise utilisation de l’opérateur logique ou. Le faux choix est une autre mauvaise utilisation de ce même opérateur consistant à présenter deux propositions comme mutuellement exclusives. Il existe pour l’opérateur et le raisonnement fallacieux du regroupement abusif.

Il est possible qu’un faux choix permette plus de deux possibilités (par exemple trois).

Le faux dilemme est une sorte de rupture de corrélation.

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Faux_dilemme

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Demain, quelle France ? |
Meulanbleumarine |
Gemini0planet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informaction
| Un supermarche à ceyzeriat ...
| Tous Unis pour le Canton d&...